EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Fujifilm Instax Mini 40, l’art du neorétro

| 7 avril 2021 à 12:09 | High Tech

Comme prévu, Fujifilm vient de dévoiler son tout dernier né de la gamme Instax Mini, l’Instax Mini 40. Et comme d’habitude, le constructeur reste fidèle à ses principes : photographies instantanées et une ergonomie sans pareil. Effectivement rien que deux boutons pour deux réglages. Le tout est proposé à un tarif d’environ 100$.

Un look sensationnel

Ce qui fait la force de ce petit appareil d’entrée de gamme, c’est son design. Un look vintage assumé. Au menu, du simili-cuire et des rails en plastique d’apparence métallique. Il n’y a pas à dire, c’est un appareil photo de poche qui se destine surtout aux captures du moment présent et des « à l’instant ».

Annoncé à 100 dollars, c’est effectivement un régal de se promener avec. Si vous n’êtes pas un adepte des réglages à tout va avant un cliché, c’est un appareil qui fera des merveilles. Les vrais amateurs de photos et les professionnels passeront surement leurs chemins. La prise de photo se fait de la même manière que sur l’Instax Mini 11.

Un mode selfie bienvenu

Pour faire un selfie, rien de plus simple, il vous suffira de tirer sur la partie la plus externe de l’objectif. Pour l’allumer ? C’est le gros bouton argenté placé en dessous de l’objectif. C’est un joujou très ergonomique. Pour l’éteindre, il vous suffira de repousser l’objectif dans l’appareil. Avec un petit boitier en plastique, cela en fait un compagnon de route idéal.

A lire également :  Apple : oui la firme travaillerait bien sur un modèle d’Iphone pliable
Photo : Fujifilm UK

Deux modes photo et c’est tout

N’attendez pas une foule de réglage avec l’Instax Mini 40.  Et comme dit plus haut, il existe le mode normal et le mode selfie. En mode selfie, le réglage et la mise au point se font automatiquement. Mis à part cela…plus rien. À chaque pression sur l’obturateur vous avez le flash qui se déclenche et le vrombissement du film Instax Mini. Qu’on se le dise, le résultat est parfois…imprévisible.

Des photos pas moches sans plus

Même en mode normale, il y a peu à dire finalement si ce n’est que le tirage est très doux avec un contraste très élevé. Bien évidemment vous serez heureux de retrouver le cadre iconique du Polaroid sur vos photographies. Si vous adorez shooter à tout va sans complexe, et que le look vintage vous plait, nul doute que vous aurez du plaisir avec. Sinon, mis à part ce design, rien ne le distingue foncièrement d’un Instamax Mini 11. Son prix peut-être…100$ contre 70.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg