publicite lactualite

Madagascar National Parks : Hausse de 55 000 Visiteurs en 10 ans

tsingy bemaraha
Par le 16 novembre 2018 à 12:26 - mis à jour le 16 novembre 2018 à 12:27

Madagascar National Parks qui assure la gestion de 43 Aires protégées de la Grande île estime une bonne performance malgré les périodes difficiles traversées par le pays ces dix dernières années.

Le rebranding de l’Association Nationale pour la Gestion des Aires Protégées (Angap) en Madagascar National Parks (MNP) a 10 ans. C’est l’occasion pour cette association de droit privée de faire le bilan de ses activités de gestion de 43 Aires protégées ces dix dernières années. Selon son constat, le nombre des visiteurs enregistré au sein des sites a augmenté de 55 182, en passant de 135 630 en 2008 à 190 812 en 2017, malgré le contexte d’instabilité politique que le pays a traversé. Cette performance aurait été au profit des communautés environnantes des sites.

« Nous pouvons citer la création d’emplois par le développement du métier de guide en particulier. A l’exemple d’Andasibe et de Ranomafana, les infrastructures hôtelières et le nombre des guides locaux travaillant dans les parcs ont presque doublé. Par ailleurs, les efforts ont été primés par la labellisation RAMSAR de quatre nouveaux sites et deux autres en réserves de Biosphère », rapporte MNP.

Madagascar National Parks accorde une haute importance au développement communautaire. C’est la raison de son investissement auprès des communes riveraines à travers la construction de plus de 80 infrastructures sociales. En parallèle, 28000 ménages ont bénéficié de près de 971 microprojets dont l’élevage, la culture de rente, l’artisanat. En outre, plus de 3 milliards d’ariary ont été investis dans le désenclavement de 9 parcs nationaux et la construction ou la réhabilitation de pistes d’accès, de ponts et de passerelles. Plus de 500 millions d’ariary ont été injectés dans la construction des bureaux, des postes et des centres d’interprétation.

En perspectives, Madagascar National Parks ambitionne de « Faire des parcs nationaux et Réserves représentatives de la diversité biologique et du patrimoine naturel propre à Madagascar, des leviers d’incitations économiques ». Elle compte sur ses partenaires de longue date pour y parvenir.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *