publicite lactualite

Kraomita Malagasy : La société d’Etat compte doubler sa performance

chromite
Par le 16 avril 2018 à 07:22 - mis à jour le 16 avril 2018 à 13:00

La Société Kraomita malagasy ambitionne d’accroître sa production de chromites à 250 000 tonnes cette année, contre 150 000 tonnes auparavant, grâce à la forte demande et à la stabilité des prix.

Kraomita malagasy ou Kraoma tient le coup. Bien que l’on en entende rarement parler, cette société, implantée à Bréville, dans la région de Betsiboka reste la plus rentable de celles qui appartiennent à l’Etat, et elle  compte décupler ses efforts. Ses représentants l’ont fait savoir lors du Salon des mines, du pétrole et de l’équipement qui s’est tenu du 13 au 15 avril au Mining Business Center (MBC) à Mamory Ivato. Selon ses techniciens, la production de la Kraoma était en moyenne de 150 000 tonnes auparavant. Cette année, elle compte fournir 250 000 tonnes de chromites. Cette motivation s’explique par deux raisons que sont la forte demande sur le marché extérieur engendrant une  stabilité et augmentation des prix sur le marché international.

«Notre société a une belle perspective, car nous comptons accroître nos productions, notamment cette année. Cette décision est liée à l’augmentation des besoins du marché international en cette matière première. Et puisque la demande se multiplie, les prix suivent logiquement ce mouvement. Ceux-ci sont passés de 80 dollars en 2016,  à 120 dollars actuellement, et cette tendance va se poursuivre dans les mois à venir, c’est-à dire que c’est entre juin et octobre au cours que la chromite est la plus recherchée », avance le technicien de la Kraoma, qui a tenu à garder l’anonymat.

Si auparavant, les exportations de la Kraoma ont rapporté une dizaine de millions de dollars par an (aux environs de 30 milliards d’ariary), elle compte dorénavant gravir le cap de la vingtaine de millions de dollars, cette année (plus de 60 milliards d’ariary). Il est à savoir que 90% de la production de chromites par la Kraoma sont destinés à la Chine, depuis le début de l’exportation, dans les années 1970. Le reste est partagé par l’Inde, la Turquie et le Singapour. Le minerai de chrome est utilisé, notamment dans la décoration, la protection des aciers et d’autres métaux dont ceux des moteurs, des jantes alu et des outils divers.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *