publicite lactualite

JIRAMA : 45 centrales hybrides en projet

jirama
Les électriciens de l’Océan Indien lors de leur réunion à Antananarivo. (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 13 avril 2018 à 11:44

La Compagnie nationale des eaux et d’électricité, la Jirama, mise sur la production d’électricité mixte ou hybride pour réduire le coût de la production d’énergie qui est de 22 cents dollars (0,22 $) le kW.

La production d’électricité entre dans une nouvelle ère. À partir de cette année, la Jirama prévoit de se lancer dans l’hybridation ou la production d’électricité par le biais d’une source d’énergie renouvelable et une centrale à gazole. Sauf changement, 45 centrales hybrides de 65 MW seront mises en place, notamment dans les chefs-lieux de région. La société d’Etat a fait part de cette nouvelle à l’occasion de la deuxième rencontre du club des électriciens de l’Océan Indien qui s’est tenue à Antananarivo les 11 et 12 avril.

Pour l’heure, le district de Maevatanana est approvisionné en électricité hybride dont la centrale solaire dans la journée et le gazole le soir. L’objectif principal de ce basculement dans l’électrification mixte est de réduire davantage le coût de la production d’électricité dans le pays. Ceci est actuellement de 22 cents dollars le kW, soit l’une des moins chères de la région Océan Indien. Il est en effet de 35 cents dollars pour les Comores, 30 pour les Seychelles et la Réunion.

Les abonnés ont hâte de voir le changement

Par ailleurs, la vétusté des infrastructures, ainsi que la difficulté dans l’approvisionnement en carburant nécessitent également l’adoption d’une nouvelle stratégie de production d’électricité comme l’hybridation. Il est à savoir que dans ce système, la Jirama mise surtout dans la source hydroélectrique compte tenu du potentiel que possède la Grande île.

Selon les chiffres émanant du ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures (MEEH), la capacité de production hydroélectrique par Madagascar est estimée à 7800 MW, mais seuls 200 MW sont exploités. Avec les ressources puisées de l’augmentation des factures de ses abonnés et la révision à la hausse de la subvention allouée par l’Etat, sans pour autant exclure les investisseurs étrangers, la Jirama sera en mesure de concrétiser ce projet ambitieux. Ses clients espèrent, dans la foulée que le service offert par la compagnie s’améliorera.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *