EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

IDA Turnaround Facility : Madagascar espère plus de financements

| 10 avril 2018 à 20:43 | Economie
Ge?ne?ral Herilanto Raveloharison
Le Général Herilanto Raveloharison, ministre de l’Économie, plaidant en faveur de Madagascar. (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)

La réunion de Printemps de la Banque mondiale qui se déroulera à partir de lundi examinera la requête de Madagascar sur l’extension du financement IDA Turnaround Facility. Ceci a été de 230 millions de dollars.

A deux mois de la fin de l’année fiscale du financement Turnaround Facility de l’Association internationale de Développement (IDA), une Institution de la Banque mondiale, Madagascar espère voir son financement augmenter. Ceci dépend toutefois de l’évaluation de ce bailleur de fonds sur les engagements entrepris par le Gouvernement. Il s’agit notamment de la stabilité politique, l’amélioration de la gouvernance, et plus particulièrement de la gestion des finances publiques, du développement du secteur privé et du capital humain grâce à la mise en œuvre des projets de développement sur l’éducation, l’agriculture, l’énergie, les infrastructures et le transport.

Une réunion a déjà eu lieu en mars entre le bureau de la Banque mondiale à Madagascar et l’Etat, représenté notamment par la Présidence, la Primature et le ministère de l’Economie et du Plan. Durant cette rencontre, la Banque mondiale a soulevé quelques anomalies sur la décentralisation effective, la sécurité et la réconciliation nationale, lesquelles nécessiteront plus de renforcement. En tout cas, les échanges effectués lors de cette réunion permettraient à la Banque mondiale de plaider en faveur du pays lors de sa réunion de Printemps qui se déroulera du 16 au 22 avril à Washington.

A lire également :  Pierres précieuses : Madagascar invité au salon de Jaipur, en Inde

Il est à savoir que l’IDA Turnaround Facility est un mécanisme de financement, octroyé aux pays classés comme étant économiquement les plus fragiles, avec un score inférieur à 3,2 sur 6. Ce critère a permis à Madagascar de bénéficier d’une aide financière de 230 millions USD par an pour une durée de trois ans, soit 690 millions USD, avec des perspectives de continuité du financement, si les évaluations s’avèrent probantes.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg