publicite lactualite

Banque Mondiale : Un investissement de 427 millions USD cette année

Coralie Gevers - banque mondiale - madagascar
Coralie Gevers (à gauche), attentive à la revue du portefeuille de la Banque mondiale. (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 13 mars 2018 à 21:21

La Banque mondiale s’investit davantage à Madagascar dans la concrétisation du Plan national de Développement (PND) qui comprend 16 projets.

Dernière ligne droite pour le Gouvernement. Pour cette année, la Banque mondiale prévoit d’accroître à hauteur de 427 millions de dollars son investissement à Madagascar si ceci a été autour de 360 millions en 2017 et 110 millions en 2014. Cette Institution de Bretton woods, avec le ministère des Finances et du Budget et celui de l’Économie et du Plan effectue, conjointement une revue périodique de son portefeuille à Madagascar ce 13 et 14 mars. Le principe est de dresser le bilan des engagements de la Banque mondiale dans le pays pour pouvoir améliorer les perspectives.

« Il est essentiel pour la Banque mondiale d’échanger avec la partie nationale sur la mise en œuvre des projets qu’elle finance afin que les populations bénéficiaires puissent pleinement profiter des impacts de ces projets. Avec l’accroissement du soutien de la Banque mondiale pour Madagascar, il est crucial que la mise en œuvre des projets se fasse par les autorités avec intégrité et efficacité et que les objectifs de développement soient atteints », souligne Coralie Gevers, Directrice des opérations de la Banque mondiale à Madagascar.

Il est à savoir que le PND, soutenu par cette Institution, comporte 16 projets. Selon le constat de la Banque mondiale, certains affichent déjà des résultats palpables. Ce serait le cas, entre autres, de la protection sociale à travers les transferts monétaires et les filets de sécurité auxquels bénéficient près de 140 000 ménages. L’accroissement à plus de 70% des recettes fiscales et l’augmentation moyenne de plus de 70% des revenus des producteurs des cultures commerciales résultent également du projet Pôle Intégré de Croissance phase II (PIC II) de la Banque mondiale. Celle-ci espère que les prochaines élections vont se dérouler paisiblement et constitutionnellement pour qu’il n’y ait aucun impact sur les investissements des Bailleurs de fonds à Madagascar.


Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1