EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Ligne Réunion – Madagascar : Corsair lance une pétition en ligne

| 6 mars 2018 à 23:52 | Economie
corsair - air madagascar

La compagnie aérienne Corsair International accuse Air Madagascar d’un monopole de la ligne La Réunion - Antananarivo et incite les internautes à signer une pétition en sa faveur.

« Oui à la concurrence, non au monopole ! Rejoignez-nous en signant notre pétition », a communiqué Corsair sur les pages de ses réseaux sociaux depuis lundi 5 mars. Cette compagnie concurrente d’Air Madagascar sur la ligne La Réunion-Antananarivo se montre déterminée à maintenir son droit de trafic. Ceci étant menacé suite à la plainte de sa consœur malgache d’un dumping de tarif et de pratiques anticoncurrentielles. Une tentative de négociation a déjà eu lieu à Paris la semaine dernière, mais en vain. Ni l’une ni l’autre ne voulait céder. Lors des consultations, la filiale du groupe TUI admet, toutefois avoir dépassé son engagement de transporter 10 000 passagers, entre avril 2017 (début de la desserte) à janvier 2018.

« Au cours de cette réunion, le trafic additionnel apporté par Corsair a été discuté. Nous confirmons avoir transporté 19 000 passagers dont les 13 000 sont des clients sur le régional et les 6 000 sur le long courrier. Ce qui a largement dépassé notre prévision de trafic de 10 000 passagers, transmis en octobre 2016. Sur ces passagers additionnels, 60% sont des Réunionnais, et seulement 15%, des Malgaches », indique le communiqué de Corsair International.

A lire également :  OPTIMA : Soutien du Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM)

Air Madagascar campe également sur sa position de retirer à la compagnie réunionnaise la desserte de la ligne Réunion-Antananarivo à partir du mois d’avril. La compagnie aérienne nationale estimant que la desserte de Corsair sur cette ligne ne présente aucun intérêt pour elle, surtout durant sa phase de redressement actuelle. Au contraire, elle estime une perte de près de 800 000 dollars en six mois, vu que son taux de remplissage a chuté de 53% à 29%. Quoi qu’il en soit, une autre réunion de négociation est prévue dans le courant de ce mois, et cette fois-ci, à Antananarivo. En attendant, Corsair attaque avec sa pétition qui a déjà conquis 3000 signataires à l'heure où nous écrivons.

5 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur l'actualité.mg