EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Air Madagascar : La bataille continue !

| 2 mars 2018 à 23:33 | mis à jour le 5 mars 2018 à 10:23 | Economie
air madagascar
Le partenariat entre Air Madagascar et Air Austral mis en pratique . (Photo archive)

La compagnie aérienne nationale malgache revendique un équilibre de droit de trafic entre elle et ses consœurs étrangères.

Air Madagascar veut serrer la vis. La compagnie nationale dénonce un déséquilibre de trafic entre elle et certaines compagnies étrangères qui desservent l’aéroport international d’Ivato. Les autorités malgaches, dirigées par l’Aviation civile de Madagascar (ACM), a profiter des consultations aéronautiques de Paris pour crever cet abcès. Ayant fait parti de la délégation présente à cette rencontre historique, le Directeur général (DG) d'Air Madagascar, Rolland Besoa Razafimaharo révèle que le dossier Corsair n’était pas le seul à être négocier durant cette réunion dans la capitale française. « La mission à Paris ne s’agissait pas d’une discussion spécifique sur Corsair, mais plutôt d’une consultation globale. Nous avions demandé à avoir cette réunion depuis deux ans, mais l’Aviation civile française a toujours refusé. La raison de cette demande est de trouver ensemble un équilibre de droit de trafic entre Air Madagascar et nos consœurs étrangères qui effectuent des vols à fréquence multiple entre Antananarivo et Paris alors que la compagnie nationale n’en a droit que deux vols par semaine», note-t-il.

Statu quo pour la bataille contre Corsair

Les négociations sont rudes comme l’a fait remarquer leDirecteur général d’Air Madagascar. La preuve, elles ont duré jusqu’au 2 mars au lieu d’une journée (28 février). Et lui d’ajouter qu’au moment où il quittait la capitale française, aucune décision n’a encore été prise concernant le dossier Corsair et que les discussions vont encore se poursuivre. D’autres sources au sein de la compagnie nationale confirment que les négociations n’ont, finalement, abouti à rien, car ni l’une ni l’autre ne veut céder. Une autre réunion serait même prévue à Antananarivo dans le courant du mois de mars.

A lire également :  Air Austral - Air Madagascar : Une liaison Fort Dauphin - Tulear - La Réunion bientôt

Il est à rappeler que dans ce conflit aérien, Air Madagascar accuse Corsair d’un dumping de tarifs et des pratiques anticoncurrentielles. La compagnie aérienne nationale malgache a vu son taux de remplissage pour la liaison Antananarivo - La Réunion chuter à 29%, contre 53% auparavant, lui engendrant une perte estimée à 800 000 dollars en six mois. De l’autre côté, la filiale du groupe TUI soutient être à l’origine de l’accès des voyageurs à des prix plus compétitifs et qu’Air Madagascar aurait juste l’intention de monopoliser le marché. À ce rythme, les discussions risquent encore d’être longues.

3 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur l'actualité.mg