EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Conflit aérien : Le verdict Air madagascar – Corsair attendu ce jour

| 28 février 2018 à 13:30 | Economie
corsair - air madagascar

Des négociations se tiennent à Paris entre la compagnie nationale Air Madagascar et sa consœur Corsair concernant le droit de trafic de cette dernière sur la ligne Saint-Denis-Antananarivo.

Moment de vérité. Les yeux des acteurs aériens sont rivés sur Paris où se tiennent ce 28 février les négociations entre les compagnies Air Madagascar et Corsair concernant l’exploitation de la ligne Saint-Denis, La Réunion - Antananarivo. La compagnie nationale malgache accuse Corsair International de pratique anticoncurrentielle dans sa desserte de cette ligne. Ce qui lui entraînerait un déficit de près de 800 000 dollars vu que son taux de remplissage aurait chuté à 29% en six mois contre 53% auparavant.

Corsair International ne s’apprête pas à s’avouer vaincu. Dans son communiqué, la compagnie révèle que ses passagers sont dominés à 64% par des Réunionnais et 26% venant de la France. Les passagers malgaches ne seraient que 10%. La compagnie adverse d’Air Madagascar écarte ainsi toute accusation de détournement de la clientèle de cette dernière. Corsair admet, toutefois son engagement vis-à-vis des voyageurs de mettre en place des tarifs abordables. Ceux-ci sont de 238 euros TTC avec bagage et 198 euros TTC sans bagage. Ce qui aurait permis une croissance du trafic (16 041 passagers en huit mois pour deux vols par semaine) par rapport à l’objectif fixé.

A lire également :  Lapidairerie : 19 gemmes en quête des rayons londoniens

La filiale française du groupe TUI craint ainsi que son exclusion sur la ligne La Réunion-Antananarivo aille diminuer le trafic et augmenter les prix. Ce qui serait préjudiciable au développement du Tourisme à Madagascar« La présence d’au moins deux compagnies sur la ligne Réunion-Antananarivo offre aux clients des prix compétitifs et éviter les situations de monopole », soutient-elle. Quoi qu'il en soit, tout le monde attend avec impatience le verdict des consultations aéronautiques de ce jour.

2 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg