EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Union Européenne : 13,5 millions d’euros pour le Trésor Public malgache

| 19 décembre 2017 à 05:40 | mis à jour le 20 février 2018 à 16:23 | Economie
13,5 millions d'euro ont été décaissés pour le Trésor Public Malgache

L’Union Européenne soutient la politique économique et sociale du gouvernement par un appui budgétaire. Elle insiste toutefois sur la nécessité pour l’Etat de s’investir davantage dans le secteur social.

La politique de l’Etat malgache séduit les bailleurs de fonds. Après les Institutions de Bretton Woods (FMI et la Banque mondiale), c’est l’Union Européenne qui renforce son engagement à soutenir le gouvernement. Le 18 décembre, elle a décaissé un fonds de 13,5 millions d’euros, soit près de 50 milliards d’ariary pour la caisse du Trésor Public malgache.

Ce don entre dans le cadre de l’appui budgétaire promis par l’Union Européenne dans le second Contrat d’appui à la consolidation des services de l’Etat à Madagascar (SBC2), financé par le onzième FED (Fonds européens pour le développement).

Comme les autres bailleurs, l’Union Européenne constate également un progrès réalisé par le gouvernement malgache, qui lui a valu de mériter ce don. « Le décaissement intervient en fonction des performances constatées dans la mise en œuvre des politiques économiques et sociales et de l’atteinte des objectifs identifiés conjointement avec le gouvernement…Celui de la première tranche a été déclenché au vu de l’atteinte des résultats suivants : le maintien de la stabilité macro-économique, la maîtrise de l’inflation, les avancées des reformes structurelles concernant les entreprises publiques (Jirama et Air Madagascar), la mobilisation des recettes fiscales, et la transparence budgétaire », note l’Union Européenne.

A lire également :  Présidentielle à Madagascar : L’Union Européene  missionne une centaine d’experts

Pas de résultats concrets, pas de décaissement

Malgré ces progrès, quelques anomalies ont été soulevées par ce donateur. Il s’agit de la lutte contre la corruption laquelle il attend des résultats concrets, du programme relatif à l’apurement des arriérés de subvention aux communes affectées aux secteurs sociaux et au versement de ces subventions pour l’année 2016. A défaut de ces objectifs qui ne sont pas intégralement atteints, Madagascar n’a pu bénéficier que d’un décaissement partiel de la première tranche du programme. Il est à savoir que le montant prévu initialement a été de 15 millions d’euros (55 milliards d’ariary) sur une enveloppe totale de 30 millions d’euros (111 milliards d’ariary), décaissée en deux tranches annuelles. En 2014, le versement de l’Union Européenne dans le cadre de ce programme a atteint les 65 millions d’euros (240 milliards d’ariary) avant de chuter à 11,5 millions d’euros (42 milliards d’ariary) en 2015.

0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur l'actualité.mg