publicite lactualite

Financement : La Banque Mondiale accorde 125 millions à Madagascar

Banque Mondiale
Coralie Gevers, représentante résidente de la Banque mondiale (Photo Archive / © Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 15 décembre 2017 à 08:23

La Banque mondiale octroie à Madagascar un financement de 125 millions de dollars. De cette enveloppe, les 45 millions de dollars pour l’aide budgétaire et les 80 pour la nutrition.

 

A lire aussi :

Banque mondiale : Une croissance économique positive pour Madagascar

Cette année, la Banque mondiale a décaissé au total 367 millions de dollars. S’agit-il d’une opération de renflouage de la Caisse de l’Etat ? A cela s’ajoute la pluie de financement émanant des principaux partenaires techniques et financiers du pays, ces deux dernières semaines.

Le 14 décembre, la Banque mondiale a signé un accord de don de 125 millions de dollars, soit 400 milliards d’ariary avec le ministère des Finances et du Budget. Une partie de ce fonds, 45 millions de dollars (144 milliards d’ariary) est destinée à l’aide budgétaire, notamment pour soutenir les finances publiques et les investissements en vue d’accroitre les recettes fiscales.

Le gouvernement marque un point selon la BM

« Depuis deux ans, nous avons constaté un véritable effort des autorités malgaches pour augmenter ses dépenses en investissement et pour le secteur social. On sait que ce n’est pas toujours suffisant, mais au moins, il y a une tendance qui va dans la bonne direction. C’est le cas, par exemple, au niveau de l’augmentation des recettes fiscales qui contribuent actuellement à 12% du PIB (Produit intérieur brut) si elles étaient à peine à 10% il y a deux ans. Cette aide budgétaire vient récompenser ces efforts et les encourager davantage », soutient Coralie Gevers, représentante résidente de la Banque mondiale.

Une fructueuse conférence des bailleurs et des investisseurs

L’autre enveloppe, d’un montant de 80 millions de dollars (256 milliards d’ariary) va être allouée dans le programme « Amélioration des résultats nutritionnels à Madagascar ». Ceci, lancé pour la première fois dans le pays, cible les 75% des enfants de moins de cinq ans, ayant un retard de croissance. D’une durée de cinq ans, le programme sera mis en œuvre dans huit régions, d’après la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona.

« Le programme va commencer par l’intensification de l’utilisation d’un ensemble d’interventions nutritionnelles et sanitaires, entre autres, le supplément en micronutriments et la promotion de l’allaitement maternel. L’objectif est de réduire le taux du retard de croissance », explique la grande argentière qui s’est engagée dans la gestion de ces fonds d’une manière performante.

La représentante de la Banque mondiale a saisi l’occasion pour dresser un bilan des décaissements de la Banque mondiale pour cette année. Au total, celle-ci aurait décaissé 367 millions de dollars, soit 1 174 milliards d’ariary, que ce soit à titre de dons ou de prêts. Il s’agit, en partie, de ses engagements à décaisser 1,3 milliards d’ariary (4 100 milliards d’ariary) pour Madagascar lors de la Conférence des bailleurs et des investisseurs (CBI) qui s’est tenue à Paris, en décembre 2016. Le reste ainsi à venir.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *