publicite lactualite

Salon de l’auto 2017 : Belles voitures et grosses cylindrées à l’honneur

salon de l'auto
Par le 5 octobre 2017 à 18:13 - mis à jour le 6 octobre 2017 à 22:27

Comme prévu depuis des mois, le Salon de l’Auto, 11ème édition, se tient depuis ce jeudi au Centre de Conférence International à Ivato. Durant les quatre jours de salon, belles voitures et grosses cylindrées sont à l’honneur.

Des citadines, des tout-terrain qui peuvent coûter jusqu’à 400 millions d’ariary, des voitures utilitaires, des camions et différents types d’engins (agricoles et pour la construction), des motos de toutes sortes. Le tout majoritairement neuf. Voilà ce qu’on trouve au Salon de l’Auto, 11èmeédition, ouvert depuis ce jeudi 5 octobre au Centre de Conférence International d’Ivato. La biennale, organisée par le Groupement des Concessionnaires Automobiles de Madagascar (GCAM), est une plateforme de rencontre des concessionnaires, vendeurs de pièces détachées et entreprises, mais aussi simples amateurs de voitures et de mécanique. La banque BNI y est aussi pour proposer son Crédit Vaika Vao aux particuliers et aux entreprises, dont le taux est à 9% pendant les quatre jours de salon (il est à 14% en temps normal).

Présence d’organismes étatiques et institutionnels

Cette 11ème édition est marquée par la présence de plusieurs organismes institutionnels qui semblent ne pas avoir de lien direct avec le salon. Entre autres, la Direction générale des Impôts (DGI), la Direction générale des douanes ou encore la Gendarmerie Nationale via la Direction générale de la Sécurité Routière sont parmi les exposants. « Le Salon de l’auto est un évènement qui a pour objectif de promouvoir les concessionnaires automobiles membres du GCAM et ses partenaires. Mais il ne faut pas oublier que nous ne sommes riens sans ces cadres institutionnels », a souligné le Président du GCAM lors de sa prise de parole à l’ouverture officiel.

Baisse de 15% sur la vente de véhicules neufs

Ces deux dernières années ont été marquées par une baisse conséquente de la vente de véhicules neufs. Selon Hariliva Rasolomanana, Directeur Commercial de Continental Auto, cela va de l’ordre de 15%. Ce recul est du à la hausse du prix, entre 5% et 7%. « Les taxes douanières, les droits d’assise, et tous les autres dus à l’Etat ont connu des augmentations. Nous sommes obligés de suivre la tendance », a-t-il expliqué. Ce dernier trouve pourtant que cette tendance est contraire à ce qui doit se faire normalement, et souhaite que l’Etat revoie à la baisse les différentes taxes. « Pour que les prix des voitures neuves puissent aussi baisser. Cela permettrait au pays de rajeunir son parc automobile. Et tout le monde y gagne », ajoute-t-il.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *