publicite lactualite

Jirama : Nouvelle hausse de tarif chez les entreprises ?

jirama
(© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 23 novembre 2017 à 10:31

La Jirama envisagerait une nouvelle hausse du tarif d’électricité pour ses abonnés de haute et moyenne tensions. Les industriels crient au scandale.

Les entreprises payent le tribut de la Jirama. Cette compagnie nationale de l’eau et de l’électricité envisagerait une nouvelle augmentation de tarif d’électricité pour ses clients de la haute et moyenne tension. La nouvelle a fait l’objet d’une vive discussion entre les parties prenantes, lors de la réunion du comité de pilotage de la plateforme Dialogue public-privé (DPP) qui a eu lieu dernièrement.

Bien que le taux révisé à la hausse ne soit pas encore fixé, le secteur privé conteste cette idée d’augmenter à nouveau son tarif, d’autant que la dernière hausse de 15% date du mois de septembre dernier. Les industriels l’ont fait comprendre au secteur public dont le ministère des Finances et du Budget, celui de l’Industrie et du Développement du Secteur privé ou encore aux conseillers de la Présidence qui ont représenté l’Etat à cette réunion.

«Le secteur privé a assez contribué avec la dernière hausse des tarifs de l’électricité de 15%, il y a juste quelques mois. Nous tenons à faire savoir que les entreprises n’ont pas à combler le déficit financier de la Jirama», réplique l’assistance, du côté des Industriels.

Un dialogue avec les Industriels est en vue

La compagnie nationale ne cesse de réitérer que la révision des tarifs de l’électricité entre dans sa politique de redressement. Cette société d’Etat lutte encore pour sortir du chaos dans lequel elle se trouve depuis plusieurs années, à cause, entre autres, d’un manque à gagner dans la vente d’électricité. Selon les explications émanant de la Jirama, le coût de la production d’un kilowattheure avoisine les 1 000 ariary alors que la compagnie le vend en moyenne à 400 ariary, sinon à 800 ariary dans les provinces. Auparavant, l’Etat a comblé ce gap, mais après ses engagements auprès du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), il est contraint de réduire à 50% la subvention allouée à la Jirama pour l’année prochaine. Celle-ci a été de 420 milliards d’ariary cette année.

Bien que la révision des tarifs d’électricité soit une des mesures indispensables pour renflouer la caisse de la Jirama, cette compagnie entend procéder dans les règles de l’art. Son directeur général, Olivier Jaomiary écarte toute supposition qui laisse entendre que son département cible les industriels dans cette perspective, et a annoncé qu’il entend discuter de ce sujet avec ces derniers, prochainement.



Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *