publicite lactualite

JIRAMA : Aksaf Power déploie 60 MW sur Tana

centrale thermique Ambohimanambola aksaf power
La nouvelle centrale thermique à Ambohimanambola (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 8 novembre 2017 à 08:56 - mis à jour le 8 novembre 2017 à 03:09

Une centrale thermique de 60 MW est construite à Ambohimanambola. Le potentiel à exploiter reste énorme.

Une bouffée d’électricité pour Antananarivo. Le groupe turc Aksaf Power a financé la construction d’une centrale thermique à Ambohimanambola. Une centrale qui produit de l’électricité à partir d’une source de chaleur et fonctionnant avec du fuel  lourd.

Celle-ci a été inaugurée ce 7 novembre par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Sa capacité de production de 60 MW fait d’elle l’une des plus grandes centrales thermiques dans le pays. Selon l’estimation des experts, elle représente 14% de la capacité totale de production d’énergie par le pays et 24% de la consommation d’énergie à Madagascar.

«Il s’agit de l’un des plus grands investissements turc à Madagascar avec un montant évalué à plus de 80 millions de dollars. Cette centrale vise à répondre aux demandes croissantes en énergie de la population et de surcroît d’améliorer leur quotidien. Nous sommes reconnaissants envers le Président de la République qui a instauré la stabilité politique pour rassurer les investisseurs», estime le représentant d’Aksaf Power, Cemil Kazanci.

ambohimanambola

(© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)

La Jirama aura de moins en moins de subventions

L’inauguration de cette centrale thermique marque une étape franchie dans le cadre de la transition énergétique. Le Président Hery Rajaonarimampianina l’a d’ailleurs souligné dans son discours. L’avantage de cette centrale thermique fonctionnant avec du fuel lourd est son coût, de loin moins cher que celui du gasoil, soit de 50% de moins. Ce qui permettra à l’Etat de réviser la subvention allouée à la Jirama (Compagnie nationale des eaux et d’électricité).

«Il y a certaines limites avec l’énergie hydroélectrique, notamment durant la période d’étiage quand les barrages tarissent. L’avantage avec le fuel lourd c’est la baisse des investissements pour l’achat du gasoil. Ce qui nous permettra ainsi de diminuer de moitié la subvention allouée à la Jirama à partir de l’année prochaine », a annoncé l’homme fort de l’Etat.

La Jirama commence à se passer du gasoil

En effet, la Jirama est la principale bénéficiaire de cette centrale thermique qui va à la fois, accroître son offre sur le réseau interconnecté d’Antananarivo, et réduire ses dépenses en carburant. Selon son directeur général, Olivier Jaomiary, dorénavant, seuls 10% de sa production en électricité nécessitent du gasoil. Les 60% proviennent désormais du fuel lourd et les 30% des sources hydrauliques.

Toutefois, le potentiel de la Grande île en énergie renouvelable reste énorme. Le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures (MEEH), Lantoniaina Rasoloelison note que ceci est de 7800 MW alors que seuls 200MW sont, actuellement, exploités. De ce fait, il incite les investisseurs à saisir cette opportunité.

«Des mesures fiscales incitatives sont en place et l’adoption du nouveau code de l’électricité et du texte portant sur la réforme du Fonds national de l’électricité, vise à faciliter les investissements », a conclu le ministre.



Étiquettes : , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *