publicite lactualite

Doing business 2018: Madagascar gravit cinq échelons au classement

doing business 2018
Satyam Ramnauth et Eneida Fernandes ont présenté le rapport de la Banque mondiale sur le Doing Business 2018. (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 1 novembre 2017 à 07:35 - mis à jour le 5 novembre 2017 à 08:54

La Grande Île est classée 162ème, contre 167ème, en 2017, dans le classement Doing Business 2018. Selon la Banque mondiale, trois réformes devront être entreprises.

Du progrès. Bien que son rang figure parmi les 30 derniers pays dans le classement Doing Business (faire des affaires) 2018, de la Banque mondiale, Madagascar a enregistré une progression.

Selon le nouveau classement établi par cette Institution de Bretton Woods, la Grande Île a avancé de cinq points. Ce qui place Madagascar au 162ème rang sur 190 pays, contre 167ème rang dans la précédente édition du Doing Business. Deux sortes de réformes, à savoir la création d’entreprise et l’obtention de crédit, ont été particulièrement retenues par la Banque mondiale. Ce qui place la Grande île à ce rang.

En effet, la publication en ligne et gratuite de l’avis de constitution de société, ainsi que le paiement des frais au guichet unique, ont constitué les points forts dans la création d’entreprise. Jusqu’à la fin de cette année 2017, 1350 entreprises figurent parmi les objectifs de l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM) (une entité chargée de la promotion des investissements dans le pays) contre 1106 durant l’année 2016.

Concernant l’obtention de crédit, la Grande Île a amélioré l’accès à cette option, en augmentant la couverture du registre à 696 210 individus et 9 608 entreprises depuis le mois de janvier 2017.

« Madagascar a gagné sept places en trois ans. Cette tendance est bonne, mais il faut y aller plus vite, car les autres pays courent plus rapidement et Madagascar dispose de tous les atouts pour courir plus vite. Madagascar pourrait viser d’avoir des réformes qui touchent au foncier, à l’accès à l’électricité et à la justice commerciale afin d’améliorer davantage sa position », suggère Satyam Ramnauth, représentant la Société financière internationale (IFC) de la Banque mondiale à Madagascar.

Madagascar est bien loin du Rwanda et de l’île Maurice

Mais malgré sa progression, la Grande Île se trouve bien loin, derrière l’île Maurice et le Rwanda qui figurent dans le top 50 des pays dont la performance économique est remarquable, selon la Banque mondiale. Avec le Kenya et l’Afrique du Sud, ils forment les meilleurs pays du contient africain. Etant le premier responsable des investissements dans le pays, l’EDBM compte relever le défi.

«Notre résultat montre déjà que nos efforts pour améliorer le climat des affaires dans le pays portent ses fruits. À titre d’exemple, nous avions allégé les procédures d’investissements et la création d’entreprises se fait désormais en deux ou quatre jours. Nous n’allons pas en rester là, nous allons continuer avec l’appui de nos partenaires vis-à-vis desquels nous sommes très reconnaissants », déclare le directeur général de l’EDBM, Eric Robson Andriamihaja.

Lancé depuis 2003, le Doing Business est un rapport qui mesure chaque année la facilité de faire des affaires pour les petites et moyennes entreprises (PME) dans un pays. Plusieurs indicateurs y sont évalués. Ce sont la création d’entreprise, l’octroi de permis de construire, l’accès à électricité domestique, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des taxes et impôts, le commerce transfrontalier, l’exécution des contrats, et le règlement de l’insolvabilité.



Étiquettes : , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *