publicite lactualite

Energie : Le Système d’Information Energétique se pointe

Marc Rakotofiringa DGE
Marc Rakotofiringa, DG de l’Energie croit à l’efficacité du SIE.
Par le 25 octobre 2017 à 18:15

Le ministère en charge de l’Energie est en train de mettre en place un Système d’Information Energétique. Un outil qui facilitera l’accès aux informations et à la prise de décision.

La transparence dans la ligne de mire. Madagascar suit l’exemple de ses îles sœurs dans la mise en place d’un Système d’Information Energétique (SIE). L’élaboration du schéma directeur, indispensable pour l’installation de cet outil, atteint sa phase finale et a été présenté, ce matin, dans la salle de Conférence du ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures (MEEH), à Ampandrianomby.

Le SIE permet l’accès à des informations fiables, nécessaires dans la prise de décision tant pour les dirigeants, que pour les investisseurs potentiels. Cet outil d’aide à la décision vise également à éviter le « pilotage à vue ». La Coopération allemande (GIZ) et le groupement Mazars/Aides sont les partenaires du MEEH dans l’installation du SIE qui sera disponible pour le public très bientôt.

A lire aussi : Madagascar : L’électrification à mettre en lumière

Un outil indispensable dans l’application de la NPE

« Toutes les informations concernant les sous-secteurs à savoir la biomasse, les hydrocarbures et l’électricité sont disponibles dans ce système et sont accessibles au grand public. Les capacités disponibles, les besoins, les ressources, les infrastructures existantes et les projets en quête d’investisseurs dans les différentes localités y sont détaillés. Certaines d’entre elles ne seront toutefois pas gratuites», avance Marc Rakotofiringa, directeur général de l’Energie.

En 2015, le pays a formulé une Nouvelle Politique Energétique (NPE) pour les 15 années à venir. Or, celle-ci ne pourra s’appliquer qu’avec la connaissance de la situation et l’évolution du secteur énergétique dans son ensemble, d’où la nécessité de l’utilisation du SIE.

A noter que le contexte actuel de ce secteur est marqué par la prédominance du bois de chauffe et du charbon de bois comme source d’énergie domestique, présentant un impact sur l’environnement. La subvention par l’État de l’électricité, ayant des effets sur les dépenses publiques et la dépendance aux importations pour le secteur pétrolier entraînant des conséquences sur la balance de paiement.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *