EN CE MOMENT : Coronavirus Covid-19 Liberté d'expression Tsaradia

Coronavirus Madagascar – Restriction au Travail : Le GEFP risque gros

| 26 avril 2021 à 08:05 | mis à jour le 26 avril 2021 à 08:07 | Economie
entreprises franches madagascar

Parmi les dispositions prises par l’État Malagasy dans la lutte contre la propagation de la COVID-19 figure la restriction du nombre de personnel au sein des entreprises qui emploient plus de 500 travailleurs. Le Groupement des Entreprises Franches et Partenaires (GEFP) courent à la perte.

Certaines mesures adoptées par l’État Malagasy pour renforcer la lutte contre la propagation de la pandémie de COVID-19 font débat. À part les Transporteurs nationaux et les Commerçants qui réclament leur gagne-pain, c'est au GEFP de faire part des risques que les entreprises courent avec la restriction de moitié du nombre de personnel. En effet, lors de son intervention télévisée, dimanche dernier, Andry Rajoelina, Président de la République a décidé de limiter à moitié le nombre de personnel au sein des entreprises qui emploient plus de 500 personnes. Un système de rotation doit être, ainsi établit pour que l’entreprise puisse continuer à tourner.  

Le GEFP craint que ce nouveau dispositif ait d'impacts importants sur leurs activités : d'abord, un retard dans la production est incontournable avec une main d’œuvre limitée. Cela induirait à la perte de la clientèle, étant donné que c'est celle-ci qui détermine les commandes. L’instauration du couvre-feu entre 21h et 04h freine également l’acheminement des produits et des matières premières depuis le port de Toamasina, selon toujours les entreprises. Le GEFP craint de risquer gros étant donné qu'il ne lui reste plus que 50 à 60% des marchés par rapport en 2019. Avec le système de rotation, les Travailleurs, également, pourraient ne percevoir que la moitié de ce qu’ils gagnent. Ce sont tant de soucis qui mettent le régime dans une position difficile face à la lutte contre la COVID-19.

A lire également :  Bilan COVID-19 à Madagascar : 2 décès, 114 nouveaux cas le 18 mars
0 Partages
Dans le même sujet :
À lire sur lactualite.mg