365 Dni : le film pose problème, une pétition pour le faire supprimer

Publié par le 24 juin 2020 à 15:03
365 DNI

Si vous suivez bien les nouvelles liées au phénomène « Fifty Shades polonais » vous saurez qu’une bonne partie du monde l’a accueilli à bras ouverts et l’adule. Une autre a un point de vue tout fait contraire à son sujet, si bien qu’une pétition pour son retrait vient d’apparaitre sur le Net.

Attention !! SPOILER, vous êtes avertis !

365 Dni est une belle découverte. Le film a fait beaucoup parler de lui, non seulement à cause de son script et son contexte, mais également et surtout à cause de ses scènes qui tromperaient n’importe qui.

Scènes de sexe trop réalistes

Le drame érotique tiré du roman de Blanka Lipińska fait sensation. Il n’y a que du « glamour choquant » dans le fond comme dans la forme. Mais ça ne nous a pas empêchés de le regarder. Mettant en scène une séquestration et le fameux syndrome de Stockholm, le film dévoile un personnage principal violent, dominant, misogyne et qui fait usage de l’acte de « viol ».

Certains internautes ont été heurtés par ces scènes de sexe très « réalistes pour être fausses », et se sont tous demandé si elles n’étaient pas réelles.

Avis 365 DNI

Fort heureusement, cette question sur ces séquences torrides a été démentie par le protagoniste principal.

« Ça a l’air vrai parce que nous sommes de bons acteurs, peut-être. Nous sommes capables de simuler. Mais elle n’est pas réelle. »

A lire également :  Doctor Strange II : tout ce qu’il y a à savoir

L’alchimie entre les deux acteurs a bien été mise en place pour les spectateurs de 365 Dni.

Culture du viol

Ce semblant de réalisme n’a pas échappé à certains. Ce n’est surtout pas la seule raison pour laquelle beaucoup pointe le film du doigt.

Le collectif féministe « Soeurcières » vient de réagir en publiant sur Change.org une pétition pour la suppression du film du grand écran. Cette communauté met en avant « la culture du viol » du film. Dans son ensemble, le collectif qui se mobilise contre le viol, dégouté, reproche « les intentions détestables d’un long-métrage qui n’a aucun recul sur ce qu’il montre. ». Il est certain que nous allons en entendre parler longtemps.

Sujets associés
Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez