publicite lactualite

Ciné Plaza : La passion des salles sombres

Plaza ampefiloha
A la sortie de la salle, la satisfaction se lit sur les visages des spectateurs de Taxi 5.
Par le 17 avril 2018 à 19:36

L’idée de créer de grandes salles de ciné semble avoir pignon sur rue. Du côté d’Ampefiloha, la Plaza de Canal 7 & Events témoigne des faits. Chaque week-end, les cinéphiles ne cessent de faire preuve d’engouement pour ce lieu de divertissement collectif.

Plaza, la grande salle de cinéma installée depuis quelques mois dans l’ancien grand amphi du complexe scolaire d’Ampefiloha, se porte comme un charme. Depuis les quelques mois de son existence, ce lieu de divertissement ne cesse d’attirer une foule de cinéphiles.

« D’après leur affluence considérable à chaque séance, nous avons conclu que les cinéphiles semblent être depuis longtemps assoiffés de grandes salles de ciné qui ont depuis longtemps été abandonnées, sinon reconverties à d’autres usages. L’affluence, dépassant largement nos prévisions, témoigne des faits», a fait savoir Artinah Fanantenantsoa, manager de Plaza, qui a donné le taux d’occupation de la salle d’environ 70 à 80% en moyenne à chaque séance pour une capacité d’accueil de 800 places.

« Nous avons tenu à offrir aux publics cinéphiles malgaches les mêmes conditions, tant logistiques que techniques, que ceux des grands pays, comme les Etats-Unis, dont nous nous sommes inspiré avant même de réaliser notre projet. C’est dire que les infrastructures de Plaza sont aux normes internationales, car dotées des derniers crus de la technologie », a-t-elle ajouté.

artinah plaza

Artinah Fanantenantsoa, manager de Plaza

Que des blockbusters

Concernant les films, Artinah a fait savoir que ceux qui sont projetés à la Plaza ont été minutieusement choisis selon des critères bien définis dont essentiellement leurs succès et leur récence. « Nous choisissons surtout les blockbusters et les achetons auprès des producteurs même, pour les projeter dans notre salle à la même date, sinon presque, que celle de leur grande première. Taxi 5 que nous avons commencée à projeter vendredi en est un exemple. Sinon, nous sélectionnons les box-offices. En un mot, nous ne diffusons que des films dont nous sommes certains du succès et donc de l’affluence des cinéphiles », a-t-elle confié tout en précisant que les supports des films en question ne sont pas que de simples clés numériques ou des fichiers envoyés via le Net . « Ce sont de véritables dispositifs spéciaux, matérialisés et volumineux », a-t-elle précisé. « Tout cela, pour assurer l’accommodation des spectateurs », a-t-elle conclu.

Pour les prix des tickets d’entrée, Artinah a souligné que ceux de Plaza, de 20.000 ariary pour les adultes, et 15.000 ariary pour les enfants, ont été étudiés de manière à ce que ce soit à la portée de tout le monde.

Des sons au top des normes

Côté technique, Tom, responsable technique du son, a expliqué les arcanes technologiques de la sonorisation de la salle et des sons des films. « Pour obtenir une vraie sonorisation de grande salle de cinéma aux normes actuelles. Nous utilisons le système Dolby Atmos 7.1, parmi les plus performants du moment. De nombreuses enceintes sonores sont installées dans diverses parties de la salle et elles fonctionnent alternativement selon les actions du film. Plusieurs sons peuvent s’activer simultanément, avec des provenances différentes. Tout cela, pour donner l’impression du réel aux spectateurs ». Et de citer comme exemple : « A un certain moment, même les sons des subwoofers, placés devant et sous l’écran, semblent provenir de l’arrière de la salle ». Des dires qui ont été prouvés lors de la séance de projection de Taxi 5, le blockbuster produit par TF1 et réalisé par Luc Besson, foisonnant de sonorités.



Étiquettes : ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *