publicite lactualite

Cabaret en France : Colombes entre dans la cour des grands

Colombes est jeune, mais bourrées de talent.
Par le 11 décembre 2017 à 13:22

Samedi dernier, le Millénaire, à Savigny-le-Temple, Paris, a accueilli quatre gros calibres et une star montante de la musique malgache. Les compatriotes expatriés à l’Hexagone n’en étaient pas revenus.

Clôturer l’année en beauté. Samedi, quatre grosses pointures de la musique malgache, à savoir Njakatiana, Princio, Melky et Gothlieb se sont produits en France. Au Savigny-le-Temple, ils donnaient un concert, au grand bonheur des noctambules malgaches à l’Hexagone. L’ambiance a atteint son paroxysme lors de ce rendez-vous unique avec la diaspora sur place.

Ce cabaret était aussi pour les compatriotes malgaches expatriés en France de découvrir la jeune Colombe. Au côté de ces quatre bêtes de scène, elle a montré qu’elle a aussi de quoi emballer le public. Équipée d’une envoûtante voix à la fois douce et puissante, et dotée d’une capacité particulière à manipuler comme elle veut sa corde vocale, la jeune artiste, qui est à son tout premier show à l’étranger, a fait un malheur. Les plus branchés entendraient dans sa manière de chanter une large gamme de voix, allant de celle de Whitney Houston à Shakira en passant par Céline Dion et Beyonce.

La pazzapette (sortante de la téléréalité Pazzapa, deuxième édition) a su subjuguer le public quand elle a interprété avec brio des grands tubes planétaires, tels que ceux de Céline Dion ou de Shakira, ses idoles d’ailleurs. L’artiste a eu droit à un standing-ovation après chaque morceau qu’elle a interprété.

Dans la cour des grands

Pour une première, cette expérience a été une réussite. « Pour moi, c’est un rêve que j’ai caressé depuis longtemps qui s’est réalisé. J’espère que cela va continuer », a-t-elle confié. La chanteuse ajoute par la suite que nombreuses sont les filles qui, plus jeunes, ont rêvé de se partager la scène avec des stars telles que Njakatiana et autres, et surtout, devant un public en euphorie. Sauf que rare sont celles qui l’ont réalisé. « Ce qui n’est pas mon cas », s’exalte-t-elle.

Le 2 décembre, lors de l’élection de Miss Madagascar en France, elle a déjà donné un avant-goût de ce qu’elle présentera à la soirée avec Njakatiana, Princio, Melky et Gothlieb. La pazzapette, habituée à l’interprétation, a repris sans fausse note la très connue « I Wanna dance » de Whitney Houston et « Ento Aho » (emmène-moi) de Bodo.

Une soirée évangélique au programme

Avant de rentrer au pays, elle participera ce samedi 16 décembre à la soirée évangélique avec Joseph d’Af et Akon’ny Fahiny. Organisé par l’Eglise protestante FPMA de Toulouse, ce concert se tiendra la salle de fête du Chemin du Canal, 32.170 Grisolles. « Je ne peux pas encore dévoiler mon répertoire pour cette soirée-là », annonce la cachottière. Elle laisse entendre, par contre, que le public pourra, enfin apprécier en live son tubesque « Sao mihevitra ianao » (ne te laisse pas tromper), disponible sur Youtube depuis un certain temps.



Étiquettes : , , , , ,
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *