publicite lactualite

La Voix d’Or : Des enfants chantant comme des grands

voix-d-or
La Voix d'Or. La prime de samedi dernier a placé la barre très haute.
Par le 13 novembre 2017 à 11:09 - mis à jour le 13 novembre 2017 à 11:10

Les membres du jury du concours d’interprétation de chansons « la Voix d’Or », organisé par la chaîne de télé privée Viva Madagascar, réservé aux enfants de 7 à 15 ans, ont été unanimes à reconnaître le niveau étonnamment élevé des concurrents.

Lors de la prime de La Voix d’Or de samedi dernier, à l’Arena Ankorondrano, les enfants ont fasciné l’assistance en transcendant comme des grands, à la grande surprise, tant du public que des juges.

Que ce soit dans la voix, la manière de chanter ou l’expression scénique, ils ont vraiment assuré. « À croire que ce sont de grandes personnes qui chantent si on fermait les yeux », a fait remarquer Fidy de TGC, l’un des membres du jury tout en ajoutant qu’ils avaient déjà le sens du spectacle. Anyah et Stéphan, les deux autres, ont également partagé cette remarque. « Si c’est ainsi, on n’aura plus grand-chose à leur apprendre, puisque les concurrents semblent déjà tout savoir et maîtriser », a avoué Anyah.

Côté répertoire, il était surprenant de constater que la plupart ont choisi de réviser ceux des décennies passées, plutôt que les tubes actuels. Ainsi, le public a eu entre autres le plaisir de déguster « La Vie en rose » d’Edith Piaf, « Je m’envole » de Nicole Rieu, « Qui a le droit ? » de Patrick Bruel, sinon « Rosie » de Francis Cabrel, interprété d’une autre manière, selon le feeling de chaque enfant, mais sans qu’il n‘y ait eu le moindre couac. Pour les airs malgaches, ce sont parmi tant d’autres « Feo roa », Lalie et Bodo, sinon « Voahangy » de Noely Sakelidalana.

Fort engagement des parents

À bien voir, ces capacités des enfants à si bien chanter n’est point le fruit du hasard. Derrière ces talents, on sent une forte implication des parents qui, tenant à ce que leur progéniture réussisse pour leur fierté, dans ces concours, les encadrent minutieusement, à tous égards, tant matériellement, musicalement que moralement. Les réponses des concurrents à ce sujet le prouvent.

En fait, cet engagement des parents dans l’accompagnement de leurs enfants dans ces compétitions ne date pas d’hier. Ils dépensent vraiment sans compter quand il s’agit de parer leur fils ou leurs filles des meilleurs atouts possible avant chaque prime. Histoire de soigner leur apparence et de booster leur moral, augmentant ainsi leurs chances de pouvoir aller le plus loin possible. Et il va de soi que tout cela occasionne des dépenses conséquentes qui relèvent pourtant de l’imprévu.

Il est a rappeler que cette même chaîne de télé a déjà fait ses preuves en organisant et en réussissant un concours faisant principalement office de casting dans le but de constituer un groupe de chanteurs composé de cinq garçons. Déjà, à cette compétition, les concurrents ont déçu les friands de bêtisiers, car ils avaient beau attendre, aucune prestation ne pouvait être tournée en dérision. Ils étaient plus sublimes les uns que les autres.

Ainsi, dorénavant la comparaison entre les participants des télé-réalités à l’étranger et ceux du pays, qui se concluaient souvent par la dépréciation de ces derniers, ne devrait plus avoir lieu puisque les jeunes malgaches ont atteint le niveau requis. Avis aux autres télés qui organisent elles aussi des concours de ce genre : il faudra soigner davantage les émissions en les rendant plus attrayantes et plus esthétiques.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *