publicite lactualite

Evénementiels : Des pertes à hauteur de 50 millions d’ariary

madajazzcar
Photo archives - Madajazzcar (© Mamy Randrianasolo / lactualite.mg)
Par le 26 octobre 2017 à 19:50

Le milieu culturel et artistique est littéralement plongé dans une paralysie depuis l’annonce de l’arrêté ministériel interdisant toute manifestation publique décrétée par le gouvernement, et ce, suite à l’épidémie de la peste qui sévit actuellement à Madagascar.

Le domaine de l’événementiel étant le plus touché, les organisateurs avancent des pertes colossales en termes de budget surtout s’il s’agit d’un événement  en pleine aire. Ceux qui ont été contraints de reporter leur projet aux calendes grecs avancent une perte à hauteur de plus de cinquante millions d’ariary. Parmi eux, l’habituel rendez-vous des inconditionnels du jazz, le festival de Madajazzcar qui logiquement devrait se tenir ce mois d’octobre. Il en est de même pour le concert avec Lalatiana, la diva du jazz national, prévu en début de ce mois. A dire que c’est une véritable perte pesteuse.

Les acteurs du milieu qui, par contre, ont décidé de maintenir leur événement et attendent le retour à la normale de la situation ne sont pas épargnés. Ces derniers affirment qu’ils ont dû revoir légèrement à la hausse le budget alloué à l’événement, soit près de 15%. Comme nous l’a souligné Liva Ramandrantsoa de Gasy Event : « Effectivement, nous sommes contraints de réviser nos budgets à la hausse, sachant que nous devons revoir même notre calendrier pour les précampagnes. Certes nous sommes touchés d’une manière ou d’une autre par cette situation déplaisante, toutefois c’est notre grand public qui en subit le plus de préjudices.  Nous ne comptons pas annuler notre événement Gilita Be, nous le maintiendrons en continuant à l’annoncer sur les réseaux sociaux. Nous attendons juste que la menace soit levée et nous y reviendrons».

Si les animations en plein air enregistrent de telles pertes, les soirées cabarets-concerts en salle continuent par contre de battre son plein dans la capitale. Rien qu’en cette fin de semaine, ce vendredi 27 octobre, Sandrine Rajaofetra se produira au café de la Gare Soarano, et dans un autre registre, Shyn sera au Kudeta Urban club ce samedi 28 Octobre.



Étiquettes :
Ajouter commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *